🆕 Il change le brief en cours de production

Rédiger en fonction d’un briefing demande déjà un solide savoir-faire. D’autant plus que certaines entreprises ont l’art de fournir dix pages de consignes à éplucher avant de pouvoir écrire. S’imprégner d’un briefing demande du temps et de nombreuses vérifications pour s’assurer qu’aucun élément n’a été oublié. Alors quand votre client décide de changer ses consignes en pleine production, ça ne fait jamais plaisir.

Précisez au maximum le briefing

Bon, vous n’êtes jamais Ă  l’abri de ce type d’inconvĂ©nient. NĂ©anmoins, les changements majeurs d’un briefing surviennent souvent lorsqu’il n’était pas assez prĂ©cis. 

Vous envoyez un premier rendu et votre client réalise qu’il a mal exprimé ses besoins et que le résultat ne ressemble pas à ce qu’il attendait. C’est pourquoi il choisit de modifier sa demande.

Pour Ă©viter ce genre de dĂ©sagrĂ©ment, prenez le temps de bien clarifier les attentes de votre client dès le dĂ©part, avant de dĂ©marrer la rĂ©daction et mĂŞme avant de prĂ©parer le devis. Un point n’est pas clair ? Posez la question ! Quelque chose ne vous semble pas pertinent ? Expliquez-lui votre point de vue, mais ne prenez pas de votre cĂ´tĂ© la dĂ©cision d’un changement sans lui en parler. 

Une fois les exigences de votre client bien comprises, reformulez-les et demandez-lui si c’est bien ce qu’il attend de votre travail. 

Il approuve ? Alors, suivez le briefing à la lettre, même si vous n’auriez pas fait les choses de cette manière !

Protégez-vous à l’aide de vos CGV

Parfois, le manque de précision n’est pas en faute. Le client change simplement d’avis et croit que vous allez modifier tous vos textes déjà produits en fonction de ses nouvelles envies et le tout sans broncher.

Protégez-vous en prévoyant une clause dans vos CGV. Expliquez-lui que l’ajout d’éléments nouveaux au briefing donnera lieu à un avenant et à une réévaluation des tarifs. Ou que toute nouvelle consigne signalée après la signature du devis sera facturée en sus. N’en faites pas forcément un drame, ça peut être un prolongement agréable de votre mission, rémunéré qui plus est.

Proposez un plan détaillé avant de rédiger

C’est vrai, il n’est pas toujours facile de préciser les attentes du client dans les moindres détails, surtout quand il a peu de connaissances en communication.

Dans ce cas, n’hésitez pas à préparer d’abord le plan de votre article, un vrai fil de fer qui détaille les grandes lignes du texte. Et faites valider ce document avant d’aller plus loin. Si votre client apporte des changements, vous perdrez moins de temps à modifier un plan qu’un article terminé.

Différenciez changement de briefing et demande de correction

Avant de monter sur vos grands chevaux, vĂ©rifiez quand mĂŞme le bien-fondĂ© de la demande. Avez-vous bien respectĂ© le briefing initial ou est-ce que vous avez omis un point ? Eh oui, ça arrive mĂŞme aux meilleurs !

Votre client peut vous faire une demande de correction pour se rapprocher de ce qu’il imaginait, surtout s’il s’agit des premiers articles que vous lui rendez. Une fois l’entente créée, le processus devrait devenir plus fluide.

Mais attention, veillez à limiter la quantité de corrections que vous acceptez (et précisez-le) si vous ne voulez pas reprendre 15 fois votre texte gratuitement au gré des envies d’un client capricieux.

Version : 2.0
Dernière mise à jour : Septembre 2022

Publier un commentaire

Laisser un commentaire