You dont have javascript enabled! Please enable it!

🆕 Tenez compte du temps non payé

Bien gérer votre travail signifie aussi facturer assez pour que votre activité soit rentable et que vous puissiez en vivre. La question des tarifs est épineuse et tous les rédacteurs et rédactrices web se sont, à un moment donné, arrachés les cheveux pour chiffrer la valeur de leur travail.

Souvent, les articles sur le sujet conseillent très justement d’inclure dans le tarif les dépenses extras qu’un salarié n’a pas : les congés payés, la mutuelle, une éventuelle assurance. Mais aussi les coûts de fonctionnement de votre activité : matériel informatique, abonnement internet, logiciels…

Mais vos tarifs doivent également compenser un gros élément qu’on oublie facilement : votre temps de travail non payé.

Les tâches administratives

Devenir indépendant rime avec liberté, mais apporte aussi son lot d’obligations moins réjouissantes. Tout le travail administratif que votre employeur faisait pour vous vous revient désormais. Il pèse plus ou moins lourd selon le statut choisi pour votre entreprise.

Même en régime simplifié, vous devez tenir scrupuleusement vos comptes, noter ce que vous facturez dans un livre chronologique des recettes, remplir vos déclarations mensuelles ou trimestrielles, anticiper les cotisations dans votre budget et les régler dans les temps.

Quand un prospect vous contacte et vous propose un projet, il faut l’étudier, rédiger un devis, puis éditer une facture d’acompte et enfin une facture en fin de projet.

En plus d’être désagréables à réaliser pour les phobiques administratifs, ces tâches qui n’ont en apparence rien à voir avec votre métier sont terriblement chronophages.

La nécessaire prospection

Un contrat ne durant pas éternellement, vous devriez toujours consacrer ne serait-ce que quelques heures de votre semaine à la prospection. Mieux vaut ne pas se rendre compte à la fin d’un projet que vous n’avez plus rien à vous mettre sous le clavier.

Vous pouvez contacter les entreprises avec lesquelles vous rêveriez de travailler, être actif sur les réseaux des autres rédacteurs web et sur les groupes dédiés au métier, guetter les projets dans vos cordes et répondre aux offres qui vous intéressent le plus.

L’alimentation de votre blog et de vos réseaux sociaux

Je suis mal placée pour vous inciter à le faire, car je suis le cordonnier mal chaussé de l’histoire ! Alors si vous vous posiez la question : oui, vous pouvez exercer en rédaction web sans avoir de site personnel ni alimenter de réseaux sociaux professionnels. Mais avouons-le, prospecter serait plus facile si vous exposiez un peu plus votre travail.

Certes, je ne possède pas mes propres médias, mais sur Facebook je fais partie des groupes de rédaction web, et je garde mes contacts professionnels sur LinkedIn. Une fois la machine lancée, les nouvelles commandes arrivent la plupart du temps par votre réseau. Tous mes clients actuels ont entendu parler de moi par d’anciens clients, ou par l’un de mes pairs. Alors je vous conseille à minima d’entretenir votre réseau et de rester en contact avec un maximum de personnes.

Mais vous ne pourriez que bénéficier d’un site internet, ne serait-ce que pour l’utiliser comme une vitrine. Répondre à un projet implique de montrer votre travail à votre futur client, afin qu’il puisse juger de votre plume. Donner un lien rend toujours plus crédible qu’un PDF. Si vous avez du temps à consacrer à un blog et que vous l’alimentez régulièrement, vous pourrez même obtenir des clients grâce à l’effet inbound.

Revoyez votre semaine Ă  la baisse

Avec toutes ces tâches annexes, n’espérez pas profiter de journées entières dédiées à la rédaction pure. Si vous pensiez par exemple travailler 7 h par jour, ne comptez que la moitié comme temps d’écriture effective et ajustez votre tarif horaire en fonction de ce critère. Vous aurez ainsi du temps libre à consacrer au développement et à la gestion de votre activité et vous pourrez annoncer des délais et tarifs réalistes.

Version : 2.0
Dernière mise à jour : Septembre 2022

Publier un commentaire

Laisser un commentaire

error: